Tarn et Garonne : Fortes chaleurs : des destockages pour pallier le manque d’eau


10 août 2020 - 680 vues

Depuis début juillet, le déficit pluviométrique est important dans notre département.
Parallèlement le besoin en eau que ce soit pour l'agriculture, la production d'eau potable, les
activités nautiques ou le milieu naturel est au plus haut.
Ainsi sur les rivières non réalimentées ont été instaurées des restrictions de prélèvements
voire des interdictions pour essayer de maintenir un débit minimum dans les cours d'eau.
Les rivières réalimentées : Garonne, Tarn, Aveyron, système Neste, Tescou aval, Lère aval
bénéficient de déstockages d'eau massifs à partir de barrages pour soutenir les débits et permettre
aux différents usages de continuer à s'exprimer.
L'Aveyron connait cependant une situation difficile ; le besoin en eau étant particulièrement
important, notamment au niveau de l'arboriculture malgré des ressources disponibles et notamment
celles du barrages de st Géraud dont le conseil départemental est co-propriétaire avec le
Département du Tarn.
Vu les fortes chaleurs annoncées, et pour pallier à ce manque d'eau, le conseil départemental
a déjà opéré des destockages à partir du barrage du Gouyre situé sur les communes de Vaïssac et
Puygaillard. Cette mesure a très rarement prise jusqu'à présent. Les lâchures pourraient être
poursuivies si besoin.
De plus, le conseil départemental va demander dès ce vendredi à EDF de procéder à des
lâchures d'eau à partir des barrages hydroélectriques du Lévezou (Pareloup - Pont de Salars), situés
dans l'Aveyron. Jusqu'à 5Mm3 pourront être mobilisés. Là aussi, il s'agit d'une mesure prise en
dernier recours, en effet, cette eau a un coût élevé qui correspond au manque à gagner pour EDF
dans sa production d'électricité (448 000 €). De plus ces 2 ouvrages sont sollicités par ailleurs pour
des activités touristiques et la production d'eau potable.

Les destockages bénéficient de l'aide de l'agence de l'eau, d'EDF , des conseils
départementaux de l'Aveyron et du Tarn. Le Tarn-et-Garonne finance cependant fortement cette
opération (jusqu'à 160 000 €) étant donné que la grande majorité des prélèvements se situent dans
notre département.

http://www.leetchi.com/c/radio-cool-direct

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article