Tarn et Garonne : Accord historique à l'Hôtel du Département entre agriculteurs et défenseurs de l'environnement


27 mars 2021 - 1089 vues

Ce vendredi 26 mars 2021 à l’Hôtel du Département, les principales
associations de défense de l’environnement et des consommateurs,
l’ensemble des représentants du monde agricole, des chasseurs et des
pêcheurs se sont réunis pour procéder à la signature d’une charte attestant
de leur accord sur une stratégie départementale de sécurisation de l’accès à
la ressource en eau par la création de retenues individuelles de substitution.
L’été, sous l’effet du réchauffement climatique, les cours d’eau de Tarn-et-Garonne, en
particulier sur les bassins qui ne peuvent être soutenus à partir de réserves, connaissent des
niveaux de débit très bas.
La biodiversité, notamment aquatique, souffre du manque d’eau et de la baisse consécutive
de la qualité de celle-ci. Face à ce constat, le Conseil départemental et la chambre d’agriculture, en partenariat avec
les acteurs locaux (FDSEA, Confédération Paysanne, Coordination rurale, ADEAR, JA,
Fédération des CUMA, FNE82 qui représente 16 associations, UFCQue choisir, Fédération
départementale de Pêche, Fédération départementale de chasse) ont décidé de mettre en
place une démarche qui poursuit un double objectif :
- environnemental par la réduction des prélèvements en période de rareté de la ressource,
- agricole par la sécurisation de l’irrigation qui, nécessaire aux productions à forte valeur
ajoutée, conditionne le maintien d’une agriculture basée sur des petites et moyennes
exploitations, la plus génératrice d’emplois.

Une solution « gagnant-gagnant » qui répond aux problématiques
environnementales et agricoles
Il s’agit de soutenir financièrement la création, par les agriculteurs disposant d’une
autorisation de pompage en rivière non réalimentée, de petites retenues individuelles (entre
5 000 et 40 000 m³) remplies les mois d’hiver, en échange d’une interdiction de pompage en
cours d’eau entre le 1er juin et le 31 octobre. La réalisation de ces ouvrages est en outre
assortie d’exigences claires et conséquentes visant à en limiter au maximum l’impact sur
l’environnement: positionnement hors cours d’eau et zone humide, engagement sur des
pratiques d’irrigation économes et durables, réalisation de bandes enherbées.
C’est cette stratégie que les participants ont validé en signant ce vendredi 26 mars la charte
afférente à l’Hôtel du Département prouvant que, sur la question de l’eau, un consensus
reste possible. Un accord unanime et historique qui, en l’espèce, sera un argument de
poids dans la recherche de cofinancements substantiels, notamment auprès de
l’Agence de l’eau.
Légende photo
Vendredi 26 mars 2021 à l'Hôtel du Département, les 12 signataires de la charte pour la
sécurisation de l'accès à la ressource en eau :
Christian ASTRUC, président du Conseil départemental
Jean Paul RIVIÈRE, président de la Chambre d’agriculture
Alain ICHES, président de la Fédération Départementale des Syndicats des Exploitants Agricoles
Pierre Guillaume MERCADAL, président de la confédération Paysanne
Christian SCHIEVENE, président de la coordination rurale
Marielle FILIPPI, présidente de l’Association pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural
Paul SAVIGNAC, président des Jeunes Agriculteurs
Jean-Jacques BARAVALLE, président de la fédération des CUMA
Jean-Pierre DELFAU, président de France Nature Environnement
Pierre BOILLOT, président de l’Union Fédérale des consommateurs-que choisir
Claude DEJEAN, président de la Fédération Départementale de Pêche
Thierry CABANES, président de la Fédération Départementale de Chasse 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article