Lot et Garonne : Journée de la laïcité


08 décembre 2021 - 712 vues

L’année dernière, à la même période, la Présidente Sophie Borderie plaçait la laïcité comme
un enjeu majeur du vivre ensemble dans notre société et invitait les membres du Conseil
consultatif citoyen (CCC – première édition) à se pencher sur le sujet.
Le rapport du CCC « La laïcité et le Département », riche de 20 propositions, réalisé
en partenariat avec l’observatoire de la laïcité, a été remis à la présidente le 7 mai dernier.
Il sert aujourd’hui de feuille de route afin de promouvoir et défendre la laïcité et ses
principes en Lot-et-Garonne.
Le 9 décembre 2021, Jour de la laïcité, marque ainsi le top départ d’une série d’actions
pilotées par Laurence Lamy, vice-présidente en charge de la citoyenneté, Marylène
Paillarès, vice-présidente en charge du sport, de l’égalité femme-homme et de la lutte
contre les discriminations, et Emilie Maillou, conseillère départementale déléguée à la
jeunesse.
La laïcité au coeur du projet du Conseil départemental des jeunes
Le Conseil départemental des jeunes, dispositif citoyen, éducatif, se devait de répondre à
ce nouvel enjeu et mettre au coeur de son projet la laïcité.
Par le biais du projet porté conjointement par la vice-présidente à la Citoyenneté Laurence
Lamy et la conseillère départementale déléguée à la jeunesse, Emilie Maillou, et selon les
préconisations du Conseil consultatif citoyen (CCC), il a été décidé que les nouveaux
membres du Conseil départemental des jeunes (CDJ) organiseraient leurs travaux autour
du thème unique de la laïcité.
32 établissements ont souhaité prendre part à ce projet 2021-2022, 64 conseillers
départementaux jeunes (binôme fille/garçon) représenteront leur établissement et feront
vivre leurs idées durant l’année scolaire.
Le projet du mandat CDJ consiste en la réalisation d’un clip vidéo laïcité pour chaque
établissement scolaire participant. Ces vidéos feront l’objet, en fin de mandat, d’une
appréciation par les CDJ afin de désigner les clips vidéo « coups de coeur », et décerner le
prix départemental de la laïcité.
Tout au long de l’année scolaire, 4 associations partenaires de la citoyenneté, la ligue de
l’enseignement, les Francas 47, l’Ifac et la Maison de l’Europe, accompagneront les
jeunes élu(e)s dans ce projet.
Compte tenu de la situation épidémiologique, le traditionnel rassemblement des Conseillers
départementaux jeunes à l’Hôtel du Département n’a pas pu avoir lieu mais la première
session se tient à distance aujourd’hui, mercredi 8 décembre.

La laïcité au sein du Conseil départemental
Si le respect de la laïcité est inscrit dans notre constitution, il est spécifiquement encadré
par une charte destinée à la fonction publique, et donc de fait au service public
départemental.
Parmi les préconisations du Conseil consultatif citoyen figurait la sensibilisation des agents
du Département. Cela passera par plusieurs actions :
- Un relai d’information dans les supports de la collectivité, tels que ses lettres
d’information ou son journal interne.
- Un référent déontologue mis en place depuis mai 2020 via une convention avec le
Centre de gestion. Celui-ci a un rôle de conseil en matière de dignité, impartialité,
neutralité, laïcité, prévention des conflits d'intérêt, information du public... En pratique, il
s’agit d’un collège mutualisé avec les Centres de gestion de la Dordogne, de la Gironde
composé de 2 professeurs de droit public et d’un directeur territorial.
- L’objectif de former 100 % des agents départementaux sous 4 ans. Le service
formation du Département travaille à l’élaboration d’un plan pour former les agents en
poste (prioritairement celles et ceux au contact du public) et à la mise en place d’un
référent laïcité. Dès 2022, chaque nouvel entrant dans la collectivité suivra une formation
dans ce domaine.
Le tissu associatif, berceau du vivre ensemble et vecteur des
principes de laïcité
C’était là encore une préconisation des membres du CCC, mais aussi un point figurant dans
le programme porté par la majorité départementale à l’occasion du dernier renouvellement
électoral : la mise en place avec les associations d’une charte d’engagement actant le
respect des principes républicains et de laïcité, ainsi que leur promotion auprès de
leurs adhérents, en particulier les jeunes. L’ambition étant d’enclencher, à travers le travail
de terrain essentiel réalisé par les associations locales, une dynamique collective et, in fine,
ancrer dans tous les esprits la laïcité comme une évidence.
Cette réflexion tient compte de la loi relative aux principes de la République dont la mise
en application est prévue en janvier 2022. Elle est menée en partenariat avec les services
de l’Etat, les fédérations d’éducation populaire, les comités sportifs et autres partenaires
de la citoyenneté.
Pour toutes et tous : une invitation à donner vie à la laïcité
Une initiative sera lancée en janvier 2022 par le Conseil départemental auprès de tous les
Lot-et-Garonnais, autour de cette question : La laïcité, quelle est sa plus belle
expression ? Particulier, à titre individuel ou de façon collective, chacun est invité à
s’exprimer sur ce que signifie et ce que représente la laïcité.
Toutes les formes d’arts pourront être représentées (peinture, sculpture, vidéos, BD,
fresques, dessins, courts entretiens et échanges…). Les réalisations seront exposées lors
de la journée de clôture du CDJ le 1er juin 2022. Et un jury se réunira pour désigner
quelques coups de coeur pour un éclairage particulier de ces plus belles expressions.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article