Les principaux chantiers de la Ville de Narbonne en 2021


16 janvier 2021 - 1595 vues

A l’aube de cette nouvelle année, la Ville de Narbonne poursuit ses efforts pour
améliorer le quotidien et le cadre de vie de ses habitants, à travers de nombreux
chantiers qui seront menés dans les prochains mois.
Sécurité, espace public, enfance, circulation… De nombreux domaines sont
concernés par des projets majeurs, qui s’inscrivent dans un plan pluriannuel
d’investissements 2021-2025 de 80 millions d’euros. 

Des objectifs cohérents pour le nouveau mandat
En 2020, les dernières élections municipales ont reconduit l’équipe du Maire sortant Didier Mouly.
Ce résultat conforte la stratégie mise en place depuis 2014, avec l’ambition, pour ce nouveau mandat,
d’approfondir trois domaines essentiels pour le quotidien des Narbonnais :
- la propreté
- la tranquillité publique
- la qualité du cadre de vie, dans une démarche de développement durable
C’est dans cette ambition que s’inscrivent les projets de cette nouvelle année 2021, qui s’accompagnent
d’une volonté forte de renforcer la proximité et le dialogue avec les habitants du territoire.
Un PPI 2021-2025 ambitieux et réaliste
Le budget primitif voté lors du conseil municipal du 16 décembre consacre un investissement
de 15,6 M€ en 2021. Une somme qui s’inscrit dans un plan pluriannuel de 80 M€ environ pour
la période 2021-2025, qui concerne tous les domaines d’interventions de la Ville (patrimoine,
sports, enfance...).
Fidèle à sa démarche, l’équipe municipale veillera à accompagner ces investissements par une
gestion rigoureuse des finances de la collectivité. Elle s’engage ainsi à ne pas augmenter les
impôts locaux jusqu’à la fin de son mandat.
Un renforcement majeur de la Police municipale
Afin d’améliorer le sentiment de sécurité sur le territoire, la Police
municipale de Narbonne bénéficie d’une hausse importante de ses
effectifs. Fin 2020, 8 nouveaux agents ont ainsi été recrutés, portant
le nombre total d’agents à 56. Ils prendront progressivement leurs
fonctions au cours des prochains mois.
Cet effort permettra, dès le premier semestre 2021, de mettre
en place une police de soirée, qui patrouillera de 17h à 2h du
matin. Il approfondira également la nouvelle stratégie « Reconquête
républicaine du coeur de ville », avec une zéro tolérance instaurée
dans ce secteur depuis le mois de septembre 2020.
Pour rappel, la Ville dispose de 86 caméras de vidéoprotection pour assister les forces de l’ordre dans
leurs missions.
Dès ce printemps, une nouvelle Police de l’environnement
A partir du mois d’avril, trois agents de la Ville de Narbonne
patrouilleront sur le territoire pour veiller à faire appliquer les règles
environnementales, afin de lutter efficacement contre la pollution et
la fragilisation des espaces naturels. La priorité de ce nouveau service
sera ainsi de lutter contre les dépôts sauvages et la cabanisation
(installations illégales dans des zones protégées). Ils seront également
chargés de la sensibilisation sur les obligations de débroussaillage, ainsi
que de la surveillance préventive des espaces naturels, notamment en
cas d’écobuage.
En cas d’abus, et si la sensibilisation ne suffit pas, ces agents assermentés pourront recourir à la
verbalisation pour contraindre les contrevenants à appliquer ces règles environnementales

Espace public :
une vision durable et homogène du territoire
Lancement du projet du mandat : les Allées de la Robine
Conformément à son engagement de campagne, l’équipe municipale de Didier Mouly impulse cette
année la réalisation des Allées de la Robine.
Cet aménagement majeur vise à créer une grande promenade urbaine, arborée, qui traversera, sur
le long terme, la ville en suivant l’axe du monument inscrit au Patrimone mondial de l’humanité : le
canal de la Robine.
Elle permettra un développement des modes de déplacement « actifs » (piétons, vélos, trottinettes…),
afin de créer une complémentarité sereine avec les véhicules motorisés, en aménageant des
cheminements arborés et qualitatifs.
En 2021, la programmation de la phase 1 sera lancée: elle vise à relier les nouveaux quartiers et
équipements (Narbonne, Arena, Narbo Via…) de l’est au coeur de ville, à travers un réaménagement
des quais Vallière et Victor-Hugo. Elle permettra d’envisager, dès 2022, le début des études de
conception et des demandes d’autorisation d’urbanisme.
Budget prévisionnel de la phase 1 : 15 M€

La fi nalisation de l’opération d’aménagement de l’entrée Est
La Ville poursuit l’accompagnement de l’aménagement de la Zac des berges de la Robine (1000
logements) et l’ouverture du Narbo Via, en se concentrant sur les voies d’accès et les parkings.
L’enjeu est de finaliser une ossature urbaine cohérente et qualitative.
Les berges du canal seront réaménagées pour faciliter les modes de déplacement « actifs » et le
parking du Théâtre sera mutualisé avec le Narbo Via. Il vise à être mieux intégré dans le paysage et
sera désimperméabilisé pour faciliter le ruissellement des eaux pluviales.
En 2021, la Ville, en tant que maître d’oeuvre, lancera les études de conception et les demandes
d’autorisation, pour un démarrage des travaux projeté vers la fin de l’année.
A noter que, dans le même temps, le Grand Narbonne prévoit de rénover le parvis du Théâtre
(500 K€).
Budget prévisionnel : 4 à 5 M€, avec le soutien de la Région, du Grand Narbonne, du Département,
de l’Etat et de VNF.
La mutation de la rue de Cuxac
Avec l’aboutissement du programme d’aménagement de Sainte-Louise, une ancienne friche
industrielle qui accueillera, à terme, plus de 600 habitants, la Ville souhaite faire évoluer l’axe de
desserte de ce secteur : la rue de C uxac.
L’ambition est de la requalifier pour y créer, en parallèle
de la chaussée, une voie verte. Celle-ci sera arborée et
séparée physiquement des voitures par une glissière en
bois.
Les travaux démarreront au second semestre 2021 et se
prolongeront en 2022.
Budget : 2,5 M€ (avec la participation des aménageurs
GGL et SM) De nouveaux équipements pour les familles La reconstruction de la crèche Le Jardin

Afin de répondre aux besoins des familles, la crèche Le Jardin va totalement être démolie pour laisser place à une toute nouvelle structure. Avec une surface de plus de 1000 m², elle sera en capacité d’accueillir 60 enfants, contre une vingtaine actuellement. Grâce à ce nouvel équipement, les agents disposeront de conditions de travail améliorées pour encadrer les enfants. Six sections (4 pour les 0-2 ans et 2 pour les 2-3 ans) vont être créées, ainsi qu’une salle de motricité, un jardin, des terrasses, etc. Les travaux débuteront à la fin de l’année, pour une livraison fin 2022. Budget prévisionnel : 2,5 M€, avec une participation de la C AF à hauteur de 700 000€. Des classes supplémentaires à l’élémentaire Mathieu-Peyronne...
Dans le cadre du programme de l’Education nationale de dédoubler certaines classes et d’en
créer des supplémentaires, une structure modulaire provisoire a été installée, l’été dernier, à
l’école élémentaire Mathieu-Peyronne. A ce titre, la Ville a réfléchi à une solution durable et a décidé d’engager un chantier d’extension
de l’école. Les actuels rez-de-chaussée et préau vont être intégralement réaménagés et déplacés
pour laisser place à quatre salles de classe et à de nouveaux sanitaires. Une salle polyvalente de
70m² et un nouveau préau seront ainsi créés dans la cour.
Les travaux commenceront à l’automne 2021 pour une livraison fin 2022.
Budget prévisionnel : 1,4 M€ . Et une cantine à la maternelle Mathieu-Peyronne
Dans le cadre de l’achèvement du plan « Une école maternelle = une cantine », la Ville poursuit
son opération avec la création d’un nouvel espace de restauration dans l’une des deux dernières
écoles non-équipées : Mathieu-Peyronne. L’objectif est d’améliorer le confort des enfants en
limitant les inconvénients d’organisation, de temps et de risque liés aux transports durant la
pause méridienne. Cette nouvelle salle de restauration de 53 m² pourra accueillir 35 enfants par
service.
A la demande du conseil d’école, la rénovation de l’intégralité des sanitaires a été intégrée à ce
projet de construction.
Les travaux commenceront au printemps 2021 et dureront jusqu’en automne.
Budget : 300 000 €, avec une participation de l’Etat à hauteur de 58% dans le cadre de la Dotation
politique de la Ville.
La dernière cantine sera celle de l’école Léon Blum, dont la réalisation est envisagée fin
2021-début 2022.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article