l'ACAL, de Lectoure écrit au Préfet du Gers


03 novembre 2020 - 334 vues

En ma qualité de Président de l'ACAL, Association des Commerçants, Artisans
et Professions Libérales de Lectoure, et à la demande des adhérents, je me permets d'attirer
votre attention sur les faits suivants :
• Le 28 octobre, le Président de la République a décidé de prendre des mesures de
confinement. Les commerces considérés comme "non essentiels" doivent rester fermés
pendant cette période de confinement.
• Ce dispositif conduit à imposer une fermeture totale pour la grande majorité de nos
commerçants, de façon indifférenciée, et sans prise en compte du fort niveau de
sécurité sanitaire mis en place au cours des mois précédents.
• Nous avons entendu dans les propos du Président la perspective d'une réévaluation
après une période d'observation de quinze jours , ce qui témoigne d'une volonté de
préserver les droits de chacun à exercer son activité dans le respect , bien sûr, des
règles sanitaires .
• Enfin , la responsabilisation de chacun et l'acceptation civique des contraintes
imposées , se trouvent confrontées à l'autorisation donnée à certains commerces à
rayons multiples d'exercer librement une activité similaire , ce qui développe à
l'évidence un sentiment d'injustice , d'inégalité de traitement , voire de concurrence
déloyale , tout en renforçant la disparité entre nos commerces de
proximité et les sites de ventes en ligne qui "profitent" encore mieux sans restr
iction aucune !
Aussi, je me permets, Monsieur le Préfet, d'ajouter notre voix à celle de notre édile, et de
solliciter un examen attentif de la situation décrite, et de transmettre notre requête au
gouvernement afin qu'une solution équitable soit apportée au plus tôt dans le respect des
règles sanitaires qui s'imposent à tous
Je vous prie Monsieur le Préfet, de recevoir mes meilleures salutations.
Daniel Ligardes
Président de l’ACAL

@Foto de Radio cooldirect

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article