Conseil départemental : échange avec Emmanuel Macron


15 mars 2021 - 955 vues

Le Président de la République française Emmanuel Macron était à Montauban lundi 15 mars à
l'occasion du sommet franco-espagnol avec le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez.
En conclusion de cette journée, après être allé se recueillir sur la tombe de Manuel Azaña au
cimetière de Montauban, le Président français s'est rendu sur le rond-point de l'avenue du 10ème
Dragons pour s'incliner devant la stèle consacrée aux victimes montalbanaises de Mohamed Merah
et y déposer une gerbe.
Au terme de cette cérémonie à laquelle assistaient les parents des victimes, Emmanuel Macron s'est
entretenu avec le président du Conseil départemental. Echange au cours duquel il a été question plus
particulièrement de deux problématiques à fort enjeu pour le Tarn-et-Garonne : le projet de
construction d'un hôpital neuf à Montauban et une proposition innovante du Conseil départemental
relative à la ressource en eau.
Sur le premier point, le président de notre département a insisté sur le fait qu'un hôpital neuf serait
indispensable à la bonne organisation des soins et que ce dossier devrait être retenu comme un
investissement prioritaire dans le cadre du Ségur de la santé.
En ce qui concerne l'eau, la proposition du Conseil départemental a retenu l'attention du Président
de la République : il s'agit d'apporter un financement conséquent à la création, par les agriculteurs
disposant d'une autorisation de pompage en rivières non réalimentées, de petites retenues
individuelles hors cours d'eau remplies en période hivernale, en échange d'un engagement à ne plus
pomper entre le 1er juin et le 31 octobre. Une solution répondant à un double objectif,
environnemental par la réduction des prélèvements en cours d'eau en période de rareté de la
ressource et agricole par la sécurisation de l'irrigation. Une démarche accueillie positivement par les
acteurs du monde agricole ainsi que par les associations locales de défense de l'environnement. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article