(32) RN 124 : le chantier de la déviation de Gimont, dans le Gers, redémarre ce 14 mai


14 mai 2020 - 249 vues

Le chantier de la déviation de Gimont (10 km), sur la RN 124 dans le Gers, peut reprendre
de manière progressive à compter du 14 mai. Cette reprise d’activités concerne tous les
secteurs actuellement en travaux : ouvrages d’art et échangeur dans le secteur de la
Gimone, ouvrage d’art et rétablissement du chemin de Giscaro, et terrassements de la
section courante.
Ce chantier, co-financé au titre du contrat de plan État-Région Occitanie par l’État, la Région
Occitanie et le département du Gers, était à l’arrêt depuis le 18 mars, suite à la décision des
entreprises de suspendre leurs activités afin d’assurer la sécurité sanitaire de leurs salariés
et de ceux de leurs sous-traitants et fournisseurs dans le contexte de propagation du
coronavirus COVID-19.
L’objectif principal a été d’assurer la sécurité sanitaire des travailleurs mobilisés, dans le
respect des préconisations du guide établi par l'Organisme Professionnel de Prévention dans
le Bâtiment et les Travaux Publics le 2 avril 2020, et agréé par les pouvoirs publics. Aussi, un
très important travail a été mené par l’ensemble des partenaires, maître d’ouvrage, maître
d’oeuvre, coordonnateur de sécurité et entreprises, pour définir, sur ce grand chantier, des
mesures sanitaires concrètes et adaptées, permettant le redémarrage du chantier en toute
sécurité.
Des mesures très concrètes pour assurer la sécurité sanitaire des travailleurs
Pour ce chantier qui verra s’activer dans un premier temps plus de 50 compagnons répartis
sur les différents secteurs en travaux, la priorité est le strict respect des gestes barrières et
des mesures de distanciation physique, soit 1 mètre minimum entre chaque intervenant.
Pour les postes de travail pour lesquels cette distance ne peut pas être assurée en
permanence, le port du masque et de lunettes de protection est obligatoire.

Les 3 bases vie du chantier font également l’objet d’un traitement particulier : leur usage en
est adapté pour limiter leur utilisation au strict nécessaire, et des dispositions sont prises pour
que les locaux soient désinfectés après chaque usage.
Les procédures de travail ont également été adaptées et les compagnons sont fournis en
équipements de protection individuels adaptés (masques, gants, gel hydroalcoolique). Des
points d’eau et du savon sont déployés sur le chantier.
Ce dispositif est animé, au sein de chaque entreprise, par un référent COVID-19, personne
centrale de ce dispositif, qui rappelle quotidiennement les consignes aux compagnons pour
leur bonne application.
C’est ainsi un troisième chantier d’aménagement du réseau routier national, sous
maîtrise d’ouvrage de l’État, qui reprend cette semaine en Occitanie, après la déviation
de Baraqueville et la Rocade Ouest de Mende. La reprise des autres opérations sur le
réseau routier national qui était en travaux au moment de la crise sanitaire
(élargissement du chantier du périphérique toulousain entre Rangueil et Lespinet, mur
antibruit le long de la rocade d’Albi) est en préparation.
Étienne Guyot, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, « salue le travail
collectif de la DREAL Occitanie et de la DIR Sud-Ouest, qui assurent respectivement maîtrise
d'ouvrage et maîtrise d’oeuvre, du coordonnateur de sécurité et protection de la santé, des
différentes entreprises de travaux, de la Caisse régionale d’assurance maladie, de la
DIRECCTE et de l'Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux
Publics. La parfaite coordination de leurs interventions ont permis une reprise de ce chantier
stratégique pour la desserte des territoires en région Occitanie dans les meilleurs délais et en
garantissant la sécurité sanitaire des personnels du chantier. » 

La première phase de travaux consiste à décaper la terre végétale. / © FTV

http://www.leetchi.com/c/radio-cool-direct

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article