Voix du Sud lance alors un appel aux dons auprès des entreprises et des particuliers


19 octobre 2020 - 255 vues

Voulez-vous devenir « Ministre de la Culture » le temps d’un chèque,   et décider d’attribuer une partie de vos impôts à voix du sud ?

L’association a réussi à faire face à ce début de crise en 2020 malgré une baisse de son chiffre d’affaire de près de 25%.

L’année 2021 s’annonce encore plus délicate suite à l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne qui ampute de nombreuses aides pour le secteur musical. Voix du Sud s’attend à perdre par répercussion 50 % des aides habituellement reçues de l’ADAMI, SCPP et SPPF, soit plus de 22 500 €. Cette double diminution des ressources pourrait avoir un impact sur les actions proposées et par conséquence sur l’emploi des artistes et techniciens du spectacle, mais aussi sur de nombreux prestataires locaux de l’association notamment dans le secteur du commerce de proximité, de l’hébergement et de la restauration…

Voix du Sud lance alors un appel aux dons auprès des entreprises et des particuliers pour arriver à maintenir ses activités et atténuer l’impact de la crise. Ce geste solidaire permet de réellement s’impliquer dans le développement d’une association actrice de son territoire et ouverte sur le national et la francophonie.

Grâce à ces dons, l’emploi culturel et l’animation des territoires seront possibles. Ils permettront de maintenir les programmes d’Education Artistique et Culturelle à destination des jeunes et des publics en difficulté (hôpitaux, prisons, structures sociales…), les formations pour les artistes et les concerts.

Ces dons rentrant dans le cadre de la Loi Aillagon, permettent de bénéficier d’exonération fiscale. Très concrètement 60 à 66 % des dons sont déduits directement des impôts.

Pour faire un don : VOIX DU SUD, 1 rue du Plapier, 47220 ASTAFFORT

OU https://www.helloasso.com/associations/association-voix-du-sud-astaffort/formulaires/1/widget

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article