Budget primitif 2023 : des aides fortes pour le pouvoir d’achat des Tarn-et-Garonnais


14 février 2023 - 1166 vues

Plusieurs mesures de soutien direct au pouvoir d’achat des Tarn-et-Garonnais ont été votées lors du Budget Primitif 2023 du Conseil Départemental.

Gel des tarifs de cantine

Afin d’aider les familles, dans un contexte de crise et d’inflation, La majorité a décidé de mettre en place le gel des tarifs de cantine. Cela concerne donc les 9 275 demi-pensionnaires de nos collèges. Le repas reste donc à 3,40 euros alors qu’habituellement il progresse de 1,5 % chaque année.

Grâce au gel des tarifs de cantine, chaque famille de collégien économise donc 50 euros par an . Un gain direct pour le pouvoir d’achat en ces temps troublés.

Aide au permis de conduire pour les jeunes

L'aide au permis de conduire a vocation à favoriser l'insertion sociale et professionnelle des jeunes âgés de 18 à 25 ans, français ou étrangers, en difficulté d'insertion.

L'attribution de l'aide se fait sur des critères sociaux-économiques. Elle est destinée à financer les leçons de conduite. Le jeune doit avoir obtenu son code au préalable.

Si le Département est porteur de la politique, le guichet instructeur est principalement la mission locale où Cathie Bourdoncle , vice-présidente du Conseil départemental, siège à la commission.

En 2022, l'enveloppe du FAJ était de 70 000 euros. 64 529 euros ont été dépensés dont 18 870 euros pour le permis de conduire (soit 29,2% des dépenses).

Concrètement, 31 permis ont été financés dont : 9 à Castelsarrasin, 6 à Nègrepelisse, 4 à Valence d'Agen, 6 à Montech et 6 à Montauban.

Aides aux logements

Le Conseil départemental a accordé en 2022 des aides exceptionnelles en vue de compléter les aides de l’ANAH auprès des propriétaires occupants. Il s’agit de favoriser le maintien à domicile, de lutter contre la précarité énergétique et contre l’habitat indigne et dégradé.

En 2022, 121 824 euros ont été consacrés à ce fonds soit 351 dossiers traités.

Par ailleurs des élargissements des règles permettant de mobiliser le fonds de solidarité logement (FSL) ont été retenus en vue d’amortir les conséquences de la crise sanitaire avec notamment une revalorisation de 20 % du plafond de ressources pris en compte pour élargir les publics éligibles au FSL .

Aides à domicile et Ehpad 13e Mois

Le secteur de l’aide à domicile n’a pas été épargné par la crise.

C’est pourquoi, dans le cadre de ses compétences, le Conseil départemental a soutenu financièrement ce secteur, en venant compenser . la totalité du surcoût engendré par la mise en place de l’avenant 43 pour les services d’aide à domicile associatifs.

Alertés sur la situation financière fortement dégradée de certaines structures, le Conseil départemental, particulièrement soucieux de la pérennité des EHPAD du territoire, entend poursuivre son soutien.

Cela a été le cas avec le versement, d’un 13e mois d’aide sociale à l’hébergement :

aux Ehpad publics, dans une premier temps, fin 2022, à hauteur de 687 667 euros

et autres EHPAD, début 2023, 350 000 euros.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article